lundi 28 avril 2008

La racine étymologique du mot "Loufoque"

Loufoque est un drôle de mot et son origine n'est en rien différente. Pour ceux d'entre vous qui ne le savent pas, ce mot désigne ce qui est un peu fou, dont le comportement est bizarre, extravagant, absurde ou farfelu. Comme la nécessité est la mère de toutes les inventions, nous sommes en droit de nous questionner par rapport à l'évènement ou la personne qui put être suffisamment farfelue et bizarre pour inspirer à l'homme la création d'un mot nouveau pour le décrire : "Loufoque"

Nous devrons nous transporter en Écosse, dans la région de l'Aberdeenshire au 16e siècle pour trouver la réponse. Quand les hommes allaient dans le bois pour chasser le sanglier, ils tombaient sur toutes sortes de choses. La région étant particulièrement réputée pour sa grande population de loups, de moutons et de cochons (C'est d'ailleurs de là que proviennent les comptes "Jean et le Loup" et "les trois petit cochons"), il était fréquent que les chasseurs ne surprennent des animaux au moment de la reproduction. La copulation animale ayant le côté humoristique qu'on lui connait bien (merci aux petits chiens qui zignent de nous l'apprendre), les chasseurs se rassemblaient autour du couple pour s'amuser aux dépends de leurs ébats et criaient à l'attention de leurs comparses "Pigfuck", "Sheepfuck" ou "Wolffuck", selon l'espèce, pour que tous puissent les rejoindre, participer à la fête et rire un bon coup.



En 1834, cette tradition populaire était bien encrée depuis des génération dans l'Aberdeenshire mais restait inconnue au delà de l'
Écosse. C'est ce qu'on découvert deux jeunes écossais, Edward et William Maccormick, lorsque leurs parents ont décider d'émigrer en France. Les deux garçons ont tenté de partager leurs hilarantes expériences d'observation de reproduction animale, mais les enfants français ne comprenaient pas de quoi ils parlaient. Ce choc culturel signifia l'isolement et l'incompréhension pour les deux jeunes écossais.

Un jour, une chose merveilleuse se produit. Alors qu'il marchaient dans les bois, Edward et William entendirent une plainte langoureuse qui ne leur était pas étrangère. Derrière les branches d'un conifère copulaient un loup et une louve.

"Wolffuck !
Wolffuck ! Wolffuck !", s'écrièrent-ils.

Aussitôt, les autres enfants du village sont accouru, attirés par l'intonation joyeuse des cris des
Maccormick. Arrivé sur la scène de la procréation, les enfants jamais initiées au plaisir de la tradition écossaise se mirent à rire aux éclats ! Les loups sont vraiment d'amusants fornicateurs. William pointa les loups aux français en criant "wolffuck" pour leur expliquer ce qu'étaient un wolffuck. Ils comprirent aussitôt.

Un peu plus tard, un des enfants demanda à William de traduire l'expression en français. Comme la majorité d'entre vous le savent déjà, l'expression est composé de mots anglais soit Wolf (Loup) et Fuck (Fourrer). Toutefois, le jeune William, dans sa candeur enfantine, ne connaissait pas le sens du mot "Fuck", ni même ce qu'était fourrer en tant que tel. Il lui répondit tout simplement "Loupfuck".

Les enfants, n'ayant pas associé le mot à la tradition Écossaise mais plutôt au caractère cocasse et rigolo de la situation. Ils se sont donc mis a répéter "C'est loupfuck" pour parler de n'importe quoi de
bizarre, extravagant, absurde ou farfelu. C'est ainsi que quelques 300 ans plus tard, grâce à la tradition orale, nous avons hérité de ce mot qu'est "Loufoque".


1 commentaire:

Anonyme a dit...

On dit aussi que le mot Loufoque vient du louchébem de "fou", Fou -> LouF -> LouFoque