mercredi 4 mars 2009

La préservation olfactive gastro-intestinale

Bon. Ca fait une petit bout que je n'ai pas écrit ici, mais il y avait une chose que j'avais besoin de documenter et de partager : La préservation olfactive gastro-intestinale. C'est un sujet qui me tient à coeur depuis quelques temps. Je vous raconte pourquoi.
 
Un jour, au bureau, je suis allé aux toilettes, et ca sentait le McDo. Sur le coup j'ai trouvé ça drôle. Je me suis dit : "Tiens, le McDo c'est tellement de la marde que c'est ça que ça sent aux toilettes", puis je suis retourné travailler. Je n'ai pas repensé à cet événement pendant quelques semaines, jusqu’à ce que ca se reproduise. Plusieurs fois. À ce moment là, j'ai arrêté de trouver ca normal. J'ai dressé une liste de possibitées.

  1. J'ai un collègue qui mange du McDo en cachette dans les toilettes.
  2. Le McDo est tellement impossible à digérer que ca sent la même affaire rendu l'autre côté.
  3. Le McDo sent vraiment la marde.
J'ai mis la question en veilleuse dans le fond de mon cerveau, restant à l'affut d'indice qui aurait pu m'éclairer mais je n'ai pas vu personne manger en cachettes dans les toilettes et je n'ai entendu personne se plaindre de troubles de digestion.
 
L'énigme restait complète.
 
Jusqu'à ce que, la semaine avant de tomber en vacances, une chose troublante m'arrive. Je suis allé aux toilettes et ça sentait la pizza. La pizza. Dans les toilettes. C'était pas une petite odeur subtile qui ressemble à l'odeur de la pizza, non. On pouvait très bien décortiquer l'odeur et identifier le parfum de la sauce tomate, du fromage et du pepperoni.
 
Le fait que le même phénomène se produise avec deux aliments différents rendaient impossibles mes hypothèses #2 et #3. Il ne me restait comme seul possibilité que quelqu'un mange en cachette dans les toilettes mais, franchement, je n'y croyais pas tellement. Je n'avais pas vu personne le faire, et ce n'est pas parce que je n'ai pas vérifier. De toute façon, c'est la toilette des hommes, et manger en cachette, c'est pas vraiment utile. Je devais donc trouver des nouvelles hypothèses pouvant expliquer cet étrange phénomène :
  1. J'ai un collègue qui mange en cachette dans les toilettes. (C'est encore possible alors je la laisse là.)
  2. J'ai un collègue qui à tendance à vomir après diner.
  3. La ventilation de la salle de bains amène l'air de la salle à diner.
Je me suis d'abord attaqué à l'hypothèse #3. Quand je détectais une odeur de nourriture aux toilettes, j'allais immédiatement vérifier dans la salle de diner si la même odeur était présente. Sur trois essais, il a été impossible d'identifier des odeurs similaires. Une explication possible de moins.

J'ai ensuite mis à l'épreuve l'option #1 en vérifiant le contenu des poubelles. Lorsque qu'une odeur de McDo était perceptible, la présence d'un emballage de McDo dans la poubelle de la salle de bains aurait confirmé l'hypothèse. Malheureusement, le pot aux roses n'était pas enfoui sous la montagne de papier à mains qui remplissent quotidiennement la poubelle. Encore une option de moins.

Pour poursuivre mon enquête et tenter de confirmer l'hypothèse #2, je me suis rendu très (trop) près du bol d'où émanait l'odeur en question, à la recherche du parfum particulièrement amer qui accompagne généralement le vomit. Vous devinerez qu'il n'y avait rien à signaler.
 Je me retrouvais donc sans solutions face à ce casse-tête. Un peu désemparé, j'ai téléphoné à mon ami Nico pour lui demander conseil. Comme d'habitude, il m'a dit : "va voir sur wikipédia".

C'est là que j'ai trouvé un article super intéressant sur la préservation olfactive gastro-intestinale (POGI), un trouble de la digestion d'origine congénitale qui est présent chezun canadien sur 10 000. Ce syndrome limite la capacité du sujet à produire deslipases, une enzyme digestive servant à transformer les lipides en acides gras et en glycerol. Cela fait en sorte que la digestion est incomplète et que les sujets ne parviennent pas à digérer tout les lipides qu'ils ingèrent. Concrètement, quand une personne atteinte de POGI mange quelque chose de très gras, comme duMcDo où de la Pizza, une grade quantité de gras se retrouve dans la toilette intacte, préservant ainsi son odeur ! Incroyable, non ?

3 commentaires:

Val a dit...

AHAHAHAAH!! Merci Gab pour ta documentation absoluement necessaire, et merci a Nico pour ses precieux conseils ;)

Anonyme a dit...

Ou encore comme il n'y a pas 10,000 employés ou tu travailles.. C'est qu'une fille mange en cachette dans les toilettes à coté et l'odeur passe par dessus le mur.

Et ironie, mon captcha pour de commentaire est : adegull (a déguel)

Anonyme a dit...

C'est la trappe de ventilation qui amène l'odeur de l'étage en haut (les assurances).